Fil d'actus

Naissance de l’association

A la base du projet, Clément Cousin crée, en 2002 la « Batucada » (groupe de percussions brésiliennes) "Samba Roualé" avec des amis dans le canton de Castelnau- Magnoac.
En 2003 il réalise l'ampleur de sa passion et se lance dans la création de l'école de samba en participant à la formation "Jeunes Créateurs", sous l'impulsion de la "mission locale" de Tarbes.
Aprés 1 an et demi de travail de fond, et rejoint par plusieurs percussionnistes passionnés, ils lancent officiellement l'association "EM CIMA" en Avril 2005. S'en suivront plusieurs concerts d'été pour promouvoir l'école de samba qui ouvrira ces portes pour les premiers ateliers dès septembre 2005 à Tarbes dans son local du 20 ter rue Robert Destarac.

Les activités

Aprés 5 années d'activités intenses et d’ouverture à differentes disciplines artistiques brésiliennes, l'association a fait le choix en septembre 2010 de recentrer ces activités sur l'enseignement des rythmes des percussions brésiliennes joués dans 2 des principaux carnavals brésiliens au travers d'ateliers de plusieurs niveaux. Le Carnaval de Rio De Janeiro : où est pratiqué le samba Carioca Le Carnaval de Salvador De Bahia : où est pratiqué le samba-Reggae. En paralléle, l'association Em Cima propose au travers d'un groupe de percussionnistes confirmés, des spectacles et animations dans les rues aux travers de défilés pour tout types d'événements festifs.

Les Principes

L’école de samba se veut être un lieu d'apprentissage des rythmes brésiliens avec des conditions d’entrées basées sur le respect des personnes et du matériel.
En effet, comme toutes les activités de groupe, la pratique des percussions brésiliennes demande une cohésion de groupe qui ne peut prendre forme qu'au travers du respect des autres et du respect des instruments utilisés qui sont considérés au Brésil comme des instruments "Sacrés".
Aussi, comme les écoles de samba Brésiliennes le démontrent, ces structures peuvent permettre aux plus jeunes, de canaliser leur énergie, d’en user positivement : elle contribue à un développement et un respect individuel , qui prend forme dans un developpement et un respect collectif.